luminothérapie

 

Principe de la luminothérapie

La luminothérapie est une forme de photothérapie qui consiste à s’exposer face à une lampe reproduisant la lumière naturelle du soleil. L’intensité de la lampe doit être comprise entre 2 500 et 10 000 lux (unité d’éclairement) pour être efficace. Lors de l’exposition, la rétine via les neurotransmetteurs inhiberait la mélatonine, une hormone sécrétée normalement le soir avant de s’endormir. 

A partir de septembre et jusqu’en mars, les jours raccourcissent et la luminosité baisse. Notre organisme sécrèterait alors davantage de mélatonine durant la journée. Cette augmentation se traduirait par une baisse de vitalité pouvant entraîner à terme et chez les sujets les plus sensibles une dépression saisonnière.

Par une exposition à une lumière artificielle recréant les conditions de luminosité du soleil, la luminothérapie permettrait de freiner la sécrétion de la mélatonine. La personne retrouverait davantage d’énergie.

 

La luminothérapie faute de lumière naturelle

c'est le manque de lumière naturelle que cherche à compenser la luminothérapie. La lumière naturelle que nous recevons est de :

 

  •  Par une journée d'été ensoleillée : 50 000 à 100 000 lux
  •  Par une journée d'hiver ensoleillée : 2 000 à 10 000 lux
  •  A l'intérieur d'une maison : 100 à 500 lux
  •  Dans un bureau bien éclairé : 400 à 1 000 lux

 

Pourquoi faire des séances de luminothérapie ?

Selon la HAS, la luminothérapie, couplée à l’utilisation d’un simulateur d’aube, a montré son efficacité dans le traitement de la dépression saisonnière.

Selon les chercheurs, elle aurait également montré un intérêt dans la dépression en général, les troubles du sommeil, le décalage horaire ou le travail de nuit. Les cycles éveil/sommeil seraient en effet resynchronisés grâce à cette exposition aux heures de la journée, et plus particulièrement le matin au réveil.

La luminothérapie améliore :
- Les troubles du sommeil
- Les troubles de l'appétit
- Les dépressions hivernales, le " baby-blues "...
- Les fatigues chroniques, les " coups de barre "...
- Les convalescences
- Les troubles pré-menstruels

Contre-indications à la luminothérapie

La luminothérapie est contre-indiquée chez les personnes sous traitement photosensibilisant ou augmentant la sensibilité des yeux à la lumière. Elle est également contre-indiquée en cas de problèmes oculaires (cataracte, dégénérescence maculaire, glaucome, rétinite pigmentaire) ou de maladies affectant la rétine (diabète, herpès, etc.).

Certaines maladies psychiques (paranoïa, schizophrénie, etc.) ne permettent pas d’envisager un traitement en luminothérapie.

Avant de commencer des séances de luminothérapie, la consultation d’un médecin généraliste, d’un ophtalmologiste ou d’un psychiatre (dans le cadre de la prise en charge d’une dépression) est vivement recommandée.

Durée et prix d’une séance de luminothérapie

La durée d’une séance est de 30 minutes pour un adulte et de 15 à 20 mn pour un enfant ou adolescent.

Afin que la luminothérapie soit efficace en cas de dépression saisonnière, il faudra prévoir 7 à 10 séances d’une demi-heure.

Vous serez installé dans une pièce avec une musique douce afin de vous détendre et une tasse de thé vous sera offerte. Vous pouvez si vous le souhaiter profiter de ce moment pour lire.

Tarif :

Tarif adulte

Tarif enfant et ado jusqu'à 16ans

La séance : 15 euros

La séance : 10 euros

Les 5 séances : 68 euros

Les 5 séances : 45 euros

Les 10 séances : 130 euros

Les 10 séances : 90 euros